La semaine des super-(z|h)éros

Comme prévu dans mon dernier post, je suis allé voir la semaine dernière 2 films de (plus ou moins) super-héros. Oui, aller au cinéma 3 fois en 1 semaine, c’est vraiment rare pour moi (normalement c’est 1 ou 2 fois par an), mais là, les films m’intéressaient vraiment.

Iron Man 2

Il s’agit (très logiquement) de la suite de Iron Man (non, pas 1, juste Iron Man). En gros, le concept du film est que Tony Stark a révélé son identité secrète à tout le monde, et qu’il va en chier. Parce que :

  • déjà quand tu es un super-héros, tu te fais pas que des meilleurs potes,
  • mais en plus quand ton père est un des plus grands chefs d’entreprise au monde, les pourritures communistes ont tendance à ne pas trop t’apprécier (surtout si le père des pourritures communistes sus-dites était un traître à la fois à la mère patrie, et aux Etats-Unis après coup).

Au final, le film est sympa, mais quand même moins bien que le premier.

Quelques critiques : d’abord dans le choix des acteurs. Changer Rhodey entre les 2 films est un choix bizarre (ils n’ont sûrement pas eu le choix, mais bon). Samuel L. Jackson ne correspond pas tellement au personnage de Nick Fury (acteur noir, personnage blanc…) même s’il l’incarne plutôt bien. Ensuite, niveau super vilain : dans le premier film, le méchant était l’ex-associé de Tony Stark, qui se battait… dans une armure semblable à celle d’Iron Man. Dans la suite, le méchant est le fils de l’ex-associé du père de Tony Stark, qui se bat… dans une armure semblable à celle d’Iron Man, avec des drones… inspirés de l’armure d’Iron Man. Alors que bon, les auteurs des comics se sont cassés le… la tête à lui trouver des ennemis potables (le Mandarin par exemple). Pourquoi ne pas les utiliser ?

Au niveau des points forts… Scarlett Johanson, forcément.

Au final, c’est un film à voir, mais pas inoubliable.

Kick Ass

Kick Ass correspond à la seconde partie du (mauvais) jeu de mots du titre. Il s’agit encore d’un film de super-héros, sauf que là… le super-héros en question n’a aucun super pouvoir. En effet, comme dans la plupart des films du genre, le héros est un loser, un ado mal dans sa peau, sans aucun intérêt particulier… mais n’a en plus aucun pouvoir (sauf, comme il le dit, “celui d’être invisible pour les filles”). Fan de comics, et indigné par l’injustice dont il est témoin au quotidien, il décide un jour de devenir un super-héros pour défendre les opprimés : il enfile un costume vert et devient “Kick Ass”. Il rencontre alors un duo de (super-)héros détonnant (ça faisait longtemps que Nicolas Cage n’avait plus été “pas trop mauvais” dans un film) motivés par la vengeance.

Au final, un très bon film, malgré quelques points négatifs. Je m’attendais à un film sans aucun super-héros ou assimilé (que tous les personnages soient des gens normaux, voire des losers), mais les deux super-héros associés à Kick Ass sont des sortes de pros des arts martiaux, équipés d’un arsenal militaire… Pas trop dans l’esprit loser. Ensuite, c’est pas parce que le personnage principal est un ado qu’il faut forcément ajouter au film une touche teen movie, romance d’ado, la fille inaccessible… Mais bon, au final une très bonne expérience.

C’est tout pour les films de cette semaine, bientôt Prince of Persia si je me motive.

A+.

No tips yet.
Be the first to tip!

Like this post? Tip me with bitcoin!

1HN9ydKXMVjY1jtyh3Y4NPn3bofi6s2BRe

If you enjoyed reading this post, please consider tipping me using Bitcoin. Each post gets its own unique Bitcoin address so by tipping you're not only making my continued efforts possible but telling me what you liked.

2 comments on “La semaine des super-(z|h)éros

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *